A LA UNEMONDEPOLITIQUE

Union progressiste : quelle suite après le congrès ?

Le parti « Union Progressiste » a pris les rênes de la mouvance présidentielle, le samedi 1er décembre dernier au stade Mathieu KEREKOU devant un parterre d’imminentes personnalités. C’est un congrès constitutif qui a réuni plus de huit mille participants venant de tous les horizons.

C’est une grande réussite pour le Président Talon, pour avoir voulu corriger les incohérences du système partisan béninois et pour avoir accepté ce changement pour le mieux-être des populations.

L’union progressiste s’engage à :

  • Aimer le peuple et le servir ;
  • Promouvoir une gouvernance éthique assise sur des valeurs humaines ;
  • Aider les femmes et les jeunes à sortir de la misère par le travail et la solidarité;
  • Œuvrer sans relâche pour le progrès économique et social ;
  • Privilégier le producteur dans la répartition des revenus ;
  • Vivre et défendre la démocratie et l’Etat de droit ;
  • Participer à la renaissance de l’Afrique au profit de ses filles et de ses fils ;
  • Participer à la coopération internationale.

Lors dudit congrès, le président Bruno Amoussou a délivré un message pointu, qui montre clairement que l’homme connaît le pays et qu’on peut vraiment lui faire confiance.

« Nos défis sont grands. Nous avons osé dire publiquement que notre système partisan est malade. Nous en avons dénoncé les insuffisances et les tares. Pendant des années, nous n’avons fait que déplorer la  situation, sans rien entreprendre. A présent, nous avons décidé de passer à l’action, d’agir, de prendre nos responsabilités et de ne plus écouter les éternels sceptiques immobiles sur les trottoirs. En cela nous avons raison. Bientôt ils vont nous féliciter et  nous acclamer.

ISOCEL TELECOM

Le parcours de ceux qui ont réussi nous enseigne que nous ne pouvons arriver à rien faire sans revenir à nous-mêmes tout en nous appropriant les valeurs universelles avec discernement, ne pas les avaler sans les mâcher. Tant que notre conscience sera embuée par l’indécision, l’ambigüité, le mimétisme et autres renoncements, il nous sera difficile d’avoir notre propre lecture des principes universels.

Nous, membres de l’Union Progressiste, nous nous engageons à élever notre conscience citoyenne et patriotique par la formation et par l’exemple, à promouvoir la convivialité par des travaux en équipe, à assurer une gouvernance éthique fondée sur le respect de valeurs afin de rétablir la confiance aussi bien entre les citoyens et l’Etat qu’entre les diverses nationalités, à donner un contenu concret à l’égalité des chances d’ascension sociale par la promotion des plus méritants des membres du Parti, en particulier les jeunes et les femmes, et à prendre des décisions dénuées de toute subjectivité. Voilà ce que le peuple attend de nous pour croire à la rupture et se persuader que cette fois-ci, cela va vraiment changer. »

A entendre ces belles paroles de son imminente personnalité, le peuple béninois ne peut que se réjouir qu’un tel homme décide de prendre les rênes et amener à bon port le développement de notre pays.

 Pour la suite des événements, le peuple béninois ne peut qu’espérer de bons résultats qui seraient issus des futures décisions pour leur bien-être. Le temps nous dira si la confiance portée à l’endroit de l’union est fondée.

L’autre question est de savoir ce que sera le comportement de l’Union Progressiste face au Bloc Républicain qui est l’autre soutien aux actions du gouvernement.

L’Union Progressiste gagnera-t-elle les élections prochaines ?

Attendons de voir.

GIHSA

Tags

Un commentaire

  1. Pour que vive la démocratie et un vrai développement au Bénin, la PAIX ne pas être un vain MOT plutôt un COMPORTEMENT.

    Mr HOUEGBAN A.M.M
    Los Angeles, California-usa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité